Actualités Politique Sociéte

Le journaliste Alpha Oumar Diallo placé sous contrôle judiciaire

L’année ne débute pas sous de bons auspices pour la presse critique dans deux pays du continent africain. En Algérie, le journaliste Khaled Drareni a été relâché jeudi 9 janvier par les services de sécurité après 7 heures de détention. En Guinée, le journaliste Alpha Oumar Diallo a été placé sous contrôle judiciaire vendredi 10 janvier.

Khaled Drareni est correspondant de l’Ong Reporters Sans Frontières, directeur de Casbah Tribune et animateur d’une émission politique chez Radio M. Il a été arrêté à son domicile jeudi 9 janvier aux environs de 15h par deux officiers. Il a été relaxé vers 23h00. «Tout ce que je peux dire c’est qu’on m’a dit que c’était le ‘‘ dernier avertissement’’ et on m’a demandé de ne plus faire de ‘‘tweets subversifs’’ et de ne plus ‘‘induire en erreur l’opinion publique’’ sous peine de poursuites judiciaires. J’ai signé à la fin un procès-verbal qui a sanctionné cet interrogatoire en apposant une empreinte de mon index gauche », explique le journaliste peu après sa relaxe.

En Guinée, le journaliste Alpha Oumar Diallo travaillant pour les sites Aminata.com et Verite224.com a été kidnappé mercredi 8 janvier 2020 par des agents de la Police judiciaire (PJ). Il a été soumis à l’interrogatoire dans les locaux de la PJ à Kaloum (situés en centre-ville de Conakry sur l’avenue de la République, à quelques mètres du siège de la présidence de la République). Vendredi 10 janvier, il a été placé sous contrôle judiciaire par le tribunal de première instance de Mafanco, en banlieue de Conakry.

Il est poursuivi suivant une plainte en «diffamation par voie de presse» formulée par le très influent M’Bany Sangaré membre du bureau exécutif et leader de la jeunesse du Rpg Arc-en-ciel au pouvoir. Le site Verite224.com, dont le journaliste est le fondateur, a effectivement publié un article réchauffé rappelant l’affaire de la sextape qui a ébranlé l’homme politique. M.Sangaré occupait le poste de secrétaire général du ministère en charge des Sports, au moment des faits. Il avait été congédié avant d’être appelé à la tête de la direction générale de l’Office guinéen des chargeurs (OGC). Poste qu’il occupe actuellement.

Par Le Populaire

Related posts

Alpha Condé n’a plus la légitimité d’organiser une élection : Etienne Soropogui brandit des preuves

Diallo Tidian

Sur les murs, la poésie … Cuvée 2020

Diallo Tidian

Salon international du livre jeunesse de Conakry : Bébés-Lecteurs à l’honneur

Diallo Tidian

Leave a Comment