Vous êtes ici : Accueil » Blog » Le leadership d’Amadou Amlo et partenaires fait le distinguo du 6e Festipanaf à Bruxelles
ActualitésAfriqueArt & CultureDiasporaSociéte

Le leadership d’Amadou Amlo et partenaires fait le distinguo du 6e Festipanaf à Bruxelles

La sixième édition du festival Festipanaf (Festival panafricain) a lieu comme prévu le 4 novembre 2023 dans la salle de spectacle du Docks Bruxelles. Un évènement spécialement grandiose. Un succès retentissant. Le festival est signé et organisé par Dimoh Prod et Jonxion Cultures, deux structures reconnues pour leur fabuleuse capacité de mobilisation du public guinéen et africain de l’Europe. 

Artistes et podium

La mythique scène du Docks Bruxelles (sur la photo) grouille de monde. La prestation des stars met le feu dans la salle. Mylmo, Axel Merryl, Diop Souaré se succèdent. Chacun marque son passage par un show à couper le souffle. Le groupe Team Raga raga ajoute à la chaleur. Le public est plus que gâté.

Les plus expérimentés des artistes et les plus célèbres, en l’occurrence Lama Sidibé, Lega Bah et Antoine Flingo marquent leur passage par des tubes nostalgiques au bonheur des plus âgés qui remontent le temps à rebours. La nouvelle génération, qui tient actuellement le hit-parade a, elle aussi presté. Des pépites que les spécialistes en musique prononcent de bon augure pour leur carrière musicale.

Il s’agit de Lolypop, Le Melangeur, Kourri Simple. Ils étaient évidemment les plus attendus par le grand public. Après la prestation de la chanteuse malienne Mariam Ba, le couple Azaya-Djeli Kaba Bintou – qui trône au sommet du hit-parade de la musique populaire guinéenne – clôture l’édition 2023. La prestation de tous les artistes se déroule en play-back, excepté celle de Lama Sidibé qui joue en live alors que tout porte à croire qu’un festival a pour vocation de donner un spectacle vivant produit directement par des instrumentistes (sur le devant de la scène) et en lien avec le public debout autant que l’artiste-chanteur.

Scènes insolites

Le spectacle démarre dans une ambiance festive. Il est à cent à l’heure quand vient le tour de l’artiste Tati Tati. Ce dernier refuse de céder le podium au suivant. Après de long moment de prestation scénique, Tati Tati doit passer le micro, mais se laisse emporter par l’émerveillement du public mélomane entièrement acquis à sa cause.

Son refus occasionne un désordre sur le podium. La scène est troublée. Envahie. Le comité d’organisation ne parvient pas à raisonner l’artiste de faire stopper la sainte pagaille. Pendant que les artistes se bousculent sur scène, à l’extérieur de la salle, un grand public comparable à celui qui se trouve dans la salle de spectacle se masse au même moment. Il fait 3 heures du matin à Bruxelles.

Devant la porte d’entrée de la salle de spectacle, c’est le solde out. La vente des billets n’est plus disponible. Le public venu tenter d’assister à l’événement est obligé de rebrousser chemin. Le comité d’organisation est débordé. L’intervention des forces de l’ordre devient l’unique solution pour épauler les agents de sécurité dans ce lieu ludique de la capitale belge.

Cette édition connaît une pléiade d’artistes et de mélomanes venus de Conakry, du Benelux et principalement de l’hexagone pour rendre encore plus belle la sixième édition du festival devenu une belle vitrine de promotion de la Guinée et de sa diaspora en Europe.

Son organisateur principal, Amlo, est sacré meilleur promoteur de la diaspora pour l’année 2023. Belle récompense qu’il décroche le 16 décembre 2023 devant un public venu très nombreux pour acclamer les lauréats des Victoires de la musique guinéenne.

Par Tidiane Diallo
depuis Bruxelles 

Related posts

La Guinée enregistre son meilleur score l’évaluation du Millennium Challenge Corporation

Diallo Tidian

Alpha au pouvoir : Les exclus du festin

Diallo Tidian

Guinée-Bissau : l’attaque de la radio privée CFM « est un acte isolé » (police)

Diallo Tidian