Le Populaire
Actualités Conakry Education Guinee Politique

Ne pas dérouter encore davantage le colonel

Trop, c’est trop. Promesses  d’éviter les erreurs du passé et de relever avec succès les défis du futur non tenues, décrets recyclant des personnes aux mains sales non rapportés, nominations à des postes éminemment électifs de personnes décriées comme si de rien n’était, etc., il faut que ça s’arrête.
Exhumation du clientélisme ethno stratégique de gauche à droite aggravé par un favoritisme sans précédent alliant des méthodes interdites pour le bien de la promotion de la méritocratie, désinscription de bénéficiaires de décret des listes dûment entérinées par les membres des cabinets ministériels après leur approbation par les professionnels et leur remplacement par des médiocres qui pondent des curriculums vitæ garnis de menteries notamment sur leur appartenance à des ordres et syndicats professionnels. Ça aussi, il faut que ça s’arrête !
L’éditeur de l’hebdomadaire guinéen LE POPULAIRE et le président de la transition guinéenne.

Le prochain remaniement devra être l’occasion de rectifier le tir, de renvoyer tous ceux qui ont mentionné dans leurs CV qu’ils sont reconnus par un corps professionnel organisé d’ici alors qu’ils n’ont prêté serment devant aucune autorité investie de ce pouvoir en Guinée. Cette dérive démentielle qui désoriente la boussole du colonel est à stopper.

Je le dis très clairement  afin que les esprits éclairés soient en mesure de s’en saisir pendant qu’il en est encore temps et que le colonel puisse comprendre l’urgence de rediriger sa gouvernance vers la terre promise. Je le dis bien évidemment pour contribuer à ce que l’espoir d’une transition réussie ne soit pas atteint dans les mois à venir d’un trouble obsessionnel-compulsif incurable. J’ai dit.
Par Alpha Abdoulaye Diallo
(Billet paru dans Le Populaire du lundi 3 mai 2022)

Related posts

Afrique: La faim et le chômage constituent la véritable opposition des dirigeants ! (Moussa Diabaté

Diallo Tidian

Victimes de Kaporo-rails à l’écoute d’Abuja ce 24 mars

Diallo Tidian

Coronavirus : la fin d’un monde ?

Diallo Tidian