Vous êtes ici : Accueil » Blog » Procès du 28 septembre 2009 : le témoignage de l’ancien ministre Isto Keira
ActualitésConakryGuineePolitiqueSociéte

Procès du 28 septembre 2009 : le témoignage de l’ancien ministre Isto Keira

« J’avais d’abord demandé au Directeur du stade, que tout reste en place. (…) J’ai également instruit qu’il ne touche à rien». Ces propos sont du témoin Fodéba Isto Keira,  ancien ministre de la Jeunesse des Sports et de la Culture du régime du capitaine Dadis Camara. Ils contribuent à éclairer la religion du tribunal criminel de Dixinn sur les faits liés au massacre perpétré le lundi 28 septembre 2009 au stade éponyme. 

Lisons ces morceaux choisis de son témoignage livré à la barre le mercredi 17 janvier 2024.

« Des spéculations se faisaient en disant qu’une lettre a été adressée au ministre ou à la Mairie de Dixinn. La mairie a répondu, le Ministère n’a pas répondu, moi je confirme ici avec fermeté que jusqu’à ce jour je n’ai pas vu cette lettre qui a été déposée. J’informe le tribunal que tout ce qui est du domaine du sport, de la culture est cadré par des textes. Vous ne pouvez pas prétendre organiser une manifestation au terrain de sport ou une activité au stade sans avoir un accord préalable du ministère de la Sécurité, c’est à dire la Directrice nationale de la Police, vous n’avez pas un accord écrit du Haut Commandement de la Gendarmerie et un accord écrit de la Croix Rouge, un accord écrit des services de santé, parce que quand une rencontre dépasse plus de cent personnes, il faut la gérer de façon professionnelle pour qu’en cas de problème, qu’il ait des interventions du domaine de la santé. Et lorsque c’est un parti politique automatiquement, la lettre de demande, le destinataire doit être le ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation qui est seul habilité à donner un accord préalable et qui va être transmis au département.

(…) Le 28 septembre pratiquement puisque que le ministère de la Fonction publique avait pris la décision de déclarer la journée fériée, chômée, payée, donc le 28 septembre m’a trouvé chez moi toute la journée. Et j’ai suivi à travers les ondes, les massacres qui ont été perpétrés au stade du 28 septembre. »

Dix jours après…

« Je me suis rendu au stade avec une équipe multimédia pour venir constater les faits, malheureusement la FIFA et la CAF nous ont notifié que le match qui était prévu ne pouvait plus avoir lieu en Guinée, suite aux événements survenus au stade du 28 septembre et que désormais le match sera délocalisé à Accra. J’avais d’abord demandé au Directeur du stade, Ibrahima Sory Keïta dit Petit Sory, que tout reste en place, bien que je ne sois pas un homme de droit ou un spécialiste de police judiciaire ou scientifique. (…) J’ai également instruit qu’il ne touche à rien et c’est ce qui fût fait.

Quand nous nous sommes rendus au stade, ce que nous avons vu c’était un spectacle désolant, parce que j’ai vu des paires de chaussures éparpillées, des sachets de plastique un peu partout sur la pelouse. J’ai vu aussi que les portillons étaient défoncés. J’ai vu que les deux cabines de reportage ont été endommagées ainsi que les tunnels. La presse en a fait échos.

(…) J’ai entendu des rumeurs disant qu’on a lavé le stade, mis la peinture. La peinture est restée ainsi. La rénovation a été stoppée, parce que le match a été délocalisé. En fait, ce n’était pas une rénovation. Les parties qui étaient endommagées, c’est elles qui ont été réparées gratuitement. Ça a eu lieu un mois après le match contre le Burkina. C’est moi ai demandé à l’entreprise Guicopres de faire ce travail.»

Ce témoignage livré devant le tribunal criminel spécial de Dixinn apporte une part de contribution à la manifestation de la vérité. Il aide le tribunal qui juge les auteurs et complices  présumés du massacre de 157 manifestants, de violences sexuelles sur 109 femmes et 1500 blessés.

Par Gordio Kane in Le Populaire du lundi 22 janvier 2024

Related posts

Wright ne devrait pas écouter d’une oreille distraite

Diallo Tidian

Kassory Fofana, sur sa nouvelle mission : « Mon rôle est d’écouter et rendre compte

Ehadj Aboubacar Diallo Kaba

AMÉLIORATION DE LA PERFORMANCE DES POLITIQUES ET STRATÉGIES DE DSSR EN AFRIQUE DE L’OUEST ET EN AFRIQUE AUSTRALE : Tout sur le Forum municipal organisé à Coyah

Diallo Tidian