Actualités Conakry Guinee Politique

Il faut arrêter de tergiverser pour décider d’aller au charbon ou stopper la sérénade.

Les Partis et les mouvements politiques de notre pays doivent arrêter d’être à l’image des ‘’Sérés’’ où on se regroupe par statut social ou professionnel pour manger, s’amuser et parler affaire de frics.

Vos responsabilités sont en ce moment engagés pour que vos partis deviennent des lieux de réflexion, d’analyse et d’actions, un lieu où on informe, sensibilise, éduque les citoyens sur les enjeux de la démocratie et de l’État de droit.

Un lieu où on prend des décisions au moment où les guinéens se demandent à quel saint se vouer, que faire face au terrorisme d’Etat que le pouvoir de Mr Alpha Condé leur impose.

On a plus que jamais besoin d’actions sous l’impulsion des leaders motivés, courageux et engagés à sauver la République au-delà de tout calcul relevant de la politique politicienne.

Les guinéens ont besoin des têtes de pont pour faire face aux défis majeurs que le gouvernement vient de lancer au peuple de Guinée.

L’heure n’est plus aux communiqués intempestifs, aux discours réduits à des effets d’annonces qui ne sont rarement suivis d’actions cohérentes, permanentes et d’envergure.

L’heure est grave, il faut changer des fusils d’épaule, muscler la lutte, annoncer des mesures à la hauteur du défis à relever.

À la guerre comme à la guerre, nos leaders doivent troquer leurs boubous et sandales en faveur des t-shirts et baskets pour rejoindre la jeunesse combattante sur le terrain.

On ne peut pas réussir un combat de boxe avec un gant de velours. Ceux qui sont morts ne les sont pas parce qu’ils le voulaient; ils sont morts parce qu’ils voulaient le changement et faisaient confiance à leurs leaders.

Pour l’honneur et pour le respect de la mémoire de ces martyrs, nous devons impérativement sortir de notre zone de confort pour se jeter dans la bataille.

Le changement sera à ce prix, sinon il faut abdiquer, signer l’armistice, et se soumettre à la volonté de l’adversaire.

Les artistes nous rappellent qu’il faut être fou pour attraper un fou. C’est une bonne leçon à suivre pour stopper les dérives de Mr Alpha Condé.

Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons.

Par Sow Boubacar, Suisse.

Related posts

L’an 1 de l’ère Reiwa célébré à Conakry

Diallo Tidian

FNDC: En marche vers la victoire finale…

Diallo Tidian

Fin de la réunion annuelle du Partenariat de Ouagadougou : Trois jours de travaux intenses

Diallo Tidian

1 TIME OFFER !

OFFRE SPÉCIALE RENTRÉE : Profitez de -30% sur votre abonnement de 1 an sur le Populaire guinée Digital

Abonnez-vous !