Le Populaire
Actualités Conakry Guinee Politique

Leadership: Elhadj Tidiane Koula Diallo sert son pays et ses concitoyens

Premier cambiste agréé en Guinée le 15 janvier 1986, il s’est forgé l’image d’un homme d’affaires digne de confiance. Sa moralité, son relationnel et son allure sympathique, ont fait le reste. Dans le paysage économique guinéen, Elhadj Tidiane Koula Diallo est plus qu’un président pour les cambistes et les hautes autorités de la Guinée. C’est un serviteur accompli de son pays et de ses concitoyens.

A la faveur de tout changement de régime, il y a des hommes et des femmes qui, par leur engagement et leur travail, aident les nouvelles autorités dans l’atteinte de leurs objectifs. En Guinée depuis 5 septembre 2021, un nouveau vent de changement souffle avec le Comité national du redressement pour la démocratie (CNRD).

Nombreuses donc sont ces personnalités publiques ou anonymes qui participent activement de façon directe ou indirecte à la réussite des actions du nouveau pouvoir. C’est le cas d’Elhadj Amadou Tidiane Diallo plus connu sous le nom de Tidiane Koula, président de l’Association des bureaux de changes agréés de Guinée.

 Serviteur accompli de son pays et de ses concitoyens.

 A l’instar de bon nombre des opérateurs économiques guinéens, le Président des cambistes de Guinée, participe activement à la construction de la Guinée nouvelle dans son domaine de prédilection. Mais pour mieux connaître cet homme simple et entrepreneur, il faut remonter dans les années 80.

Originaire de Koula dans la région de Labé, Elhadj Amadou Tidiane Diallo arrive pour la première fois à Conakry en 1981 où il se lance dans le métier de mécanicien avant de repartir pour Labé.

Ambitieux et fan de l’entrepreneuriat, il retourne à Conakry à la fin de l’année 1985. L’année d’après, il ouvre un bureau de change le mardi 15 janvier 1986. Aussitôt entré dans le change de devises, Tidiane Koula engage une procédure d’obtention d’un agrément auprès du gouverneur la Banque centrale de la République de Guinée -BCRG, M. Kerfala Yansané.

Étant donné qu’un tel service  n’était pas payant à l’époque, l’obtient sans grande difficulté. En 1993, il décide de passer à une autre étape de sa carrière de cambiste. C’est ainsi qu’il mobilise 12 puis 15 autres cambistes pour former l’Association des cambistes de Guinée.

Tout naturellement, il fut désigné par ses pairs conseiller principal dans le bureau où se trouvaient Elhaj Yaya, Hadja Dramé, Elhadj Diouldé Touré, Elhadj Ibrahima etc. Étant le plus jeune parmi le groupe, Elhadj Tidiane Koula Diallo s’illustra par son sens élevé des affaires et de la maîtrise de son domaine, notamment lors des séances de formation organisées  par le FMI et aussi le gouvernement guinéen, où il est classé deuxième à l’issue d’une évaluation.

Par la suite, en 2004, il est élu président de l’Association des bureaux de change de Guinée. Depuis cette date ses pairs n’ont cessé de lui renouveler leur confiance à la tête de la l’association.

Pour le bien de la Guinée et des guinéens

L’enfant de Koula aura travaillé main dans la main avec tous les gouverneurs de la BCRG de Lansana Conté à nos jours comme il le raconte dans ce témoignage: «Comme vous pouvez le constater, nous travaillons avec tout le monde. Nous avons travaillé avec le président Lansana Conté qui m’a reçu dans son bureau. Avec le président Moussa Dadis  Camara bien qu’il y a eu des problèmes au début mais on a fini par se comprendre. J’ai travaillé avec le général Sékouba Konaté. J’ai été l’un des tous premiers à être reçus par le président Alpha Condé après son élection à sa résidence de Kipé en présence de Bah Ousmane, le président de l’Upr qui fut ministre des Travaux publics. Aujourd’hui Dieu a donné le pouvoir au colonel Mamadi Doumbouya, nous travaillons avec lui la main dans la main. Nous, dans notre association toutes ethnies se valent, nous travaillons pour le bien de la Guinée. »

Maîtrise de l’inflation

L’association contribue à la maîtrise de l’inflation. «Dès que les devises commencent à monter, nous appelons la BCRG et on se réunit pour trouver des solutions idoines. Si vous remarquez ces derniers temps, il n’y a pas d’inflation. Dans ce domaine même, la Guinée est l’un des pays où le taux d’inflation est le moins élevé. Cette donne est la résultante des mesures idoines prises par les nouvelles autorités.»

Pour le maintien de ce cap, le numéro un de l’Association des bureaux de change de Guinée appelle ses collègues à suivre le même programme et à respecter le règlement interne qui oblige  chaque membre à ne chercher qu’un intérêt compris entre 1000 et 5000 Francs guinéens sur un 100 Dollars us, et pas plus. Car, autant le dollar est bas, autant ils ont de l’intérêt. Et c’est ce qui est profitable à l’Etat et avantageux pour les cambistes.

Avec de telles contributions, Elhadj Amadou Tidiane Koula Diallo et son association jouent un rôle important dans la réussite des actions du CNRD.

 Par Diallo Ibrahima Kalil Diallo

Related posts

Les législatives auront lieu le 28 décembre prochain (selon le président de la CENI)

Ehadj Aboubacar Diallo Kaba

Dans l’objectif du gentil géant de Conakry, viser la transition ou essayer la trahison

Diallo Tidian

Soul Bang’s ne rêvait pas d’épouser une chanteuse

Diallo Tidian