Vous êtes ici : Accueil » Blog » Mme Pratima Frantzen présente le Projet Graines de changement
ActualitésAfriqueEconomieGuineeInternationalPolitiqueSociéte

Mme Pratima Frantzen présente le Projet Graines de changement

Mme Pratima Frantzen est la Coordinatrice du Projet Graines de changement. Elle explique sa mission et l’important rôle du Club d’Agriculture, ainsi que du soutien que lui apportent la FAO dans la réalisation des besoins fondamentaux des Îles de Loos.

Lancé officiellement le 2 mars 2024 par le Club d’Agriculture de Fotoba, le projet pilote dénommé Graines de Changement est une initiative novatrice dédiée au développement des Iles de Loos.

Mme Pratima Frantzen est la coordinatrice de ce projet.  Elle explique que Graines de Changement représente bien plus qu’une simple initiative agricole. Le projet se positionne comme un vecteur de transformation éducative en Guinée, cherchant à établir un lien solide entre l’enseignement scolaire et le vécu des communautés locales.

Ce projet pilote incarne une opportunité sans précédent de promouvoir un apprentissage interactif, engageant les élèves dans des activités concrètes liées à l’agriculture et à la sécurité alimentaire. En intégrant ces dimensions dans le curriculum éducatif, le projet Graines de Changement sensibilise la jeune génération aux enjeux cruciaux tels que la sécurité alimentaire et le développement économique.

A travers l’engagement collectif le projet contribue  significativement au bien-être des générations futures en renforçant les liens entre l’éducation, l’agriculture durable, et le développement économique local. C’est un projet qui représente un pas en avant vers un modèle éducatif plus engagé et inclusif où les élèves sont impliqués dans des activités pratiques ayant un impact réel sur leur communauté.

Il est né d’une ambition qui a germé en 2015 et qui consistait à harmoniser l’éducation avec les richesses de la terre et les traditions locales. Il est le fruit d’une écoute attentive des besoins et des aspirations des îles de Loos.

Son objectif  est d’intégrer des cours d’agroécologie et de pêche durable dans les programmes scolaires pour éveiller chez les enfants le goût pour l’agriculture, pour les initier aux pratiques agro-pastorales et  pour les sensibiliser à l’importance de la nutrition et de la préservation de l’environnement.

Les partenaires et soutiens du projet

Le projet a des partenaires de taille. La FAO le guide dans le renforcement du Club d’Agriculture. La GIZ, avec son engagement envers l’emploi des jeunes par leur formation et leur accompagner à s’engager pleinement dans l’agriculture. Et Saboutech, l’allié en technologie et innovation, ouvre la voie à l’aquaponie.

Les écoles et le Club d’Agriculture, eux, sont les gardiens de la connaissance et du savoir-faire, où chaque salle de classe devient un jardin fertile pour l’esprit, et chaque leçon enseignée est un pas de plus vers l’autosuffisance, la durabilité et la prospérité collective.

Par Le Populaire 

Related posts

Message du comité de coordination de l’antenne suisse du FNDC en prélude de la marche du 20 juillet

Diallo Tidian

Voici pourquoi le maire de Kassa invite ses homologues à soutenir la transition les yeux fermés

Diallo Tidian

Cellou Dalein Diallo reçu au Département d’Etat américain

Diallo Tidian